Suivez-nous

Transmission

Grand angle sur le quotidien au lycée ยป, participation à l’édition 2017 de YAPHOTO, 2017

Yaphoto est une plateforme photographique imaginée et conçue par Christine Eyene et Landry Mbassi. L’objectif est de faire la promotion de la photographie contemporaine au Cameroun et à l’international à travers des portfolios en ligne, des expositions organisées tous les ans, mais aussi des événements et des workshops. « Grand angle sur le quotidien au lycée » est un projet pédagogique mené par Sarah Dauphiné Tchouatcha, enseignante d’arts plastques au lycée Fustel de Coulanges de Yaoundé. Celui-ci entendait répondre à la thématique YAPHOTO 2017 « picturing the present » et proposer une exposition figurant dans un parcours artistique en différents points de la ville de yaoundé et accessible à un large public.

Dans ce cadre, les élèves des classes de troisième, ont réalisé un corpus iconographique sur la vie dans leur établissement. Transformé en « chasseurs d’images », les apprentis photographes ont investi l’espace scolaire dans l’espoir de capturer l’instant révélateur…
Les différents aspects abordés sont vastes et donnent à voir un point de vue renouvelé sur l’établissement. Des textes réalisés en atelier d’écriture avec Jean Sébastien Gallaire, enseignant de français, accompagnent poétiquement les images.
 

De la réalité historique à la fiction moderne... 2016

Problématique: En quoi l’image photographique révèle et prolonge l’instant ?

Projet pédagogique réalisé en collaboration avec African photography initiatives et en dialogue continuellement ouvert avec les archives nationales du Cameroun.

L’invention de la photographie au XIXe siècle permet la maîtrise du temps en isolant l’instant ...

On estime aujourd’hui, la production mondiale de clichés photographiques au nombre de 350 milliards.

Depuis le XXIe siècle, la pratique photographique argentique a disparu au profit de l’image numérique. Aussi, aujourd’hui, le problème de la conservation de ce patrimoine se pose à plusieurs niveaux :

  • La conservation de l’objet
  • La numérisation de l’objet
  • La classification de l’objet

En Afrique les archives photographiques existent mais leurs conservations restent trop souvent problématiques.
À l’heure ou la photographie africaine rencontre un grand succès en Occident, il est important de sensibiliser le jeune public sur la valeur des collections et les moyens possibles de sa patrimonialisation.
Ce projet pédagogique propose aux élèves une réappropriation des images historiques du Cameroun, par la production d’une œuvre plastique qui explore le détournement volontaire et contrôlé de la photographie.
Incitation :
« De la réalité historique à la fiction moderne … »
En prélevant des éléments issus d’une photographie d’archive, réalisez l’image d’une fiction contemporaine.
Parmi ces travaux d’élèves, six œuvres ont été sélectionnées et intégrées à l’exposition Images of current affairs, Press photography and archives in Africa qui se déroule actuellement à la bibliothèque de l’université de Bâle en Suisse.

Remerciements :

African photography initiatives
Jürg Schneider et Rosario Mazuela,
Archives nationales du Cameroun,
Narcisse Ekongolo
 

Honneurs aux arts premiers, "à l’école de Francis Sumégné" 2014

À l’école de Francis Sumégné... est un film sur la transition artistico-culturelle au Cameroun.
Le documentaire nous montre diverses situations d’échange pédagogique entre le vieil artiste de renommée internationale et des élèves aux profils et niveaux divers. Le décor du film est celui du lycée Fustel de Coulanges où l’on propose aux élèves de multiplier les expériences d’apprentissages, et ainsi de nourrir leur curiosité.

Malgré leurs quotidiens « métissés », il semble qu’au fil du temps, les collégiens perdent lentement la connaissance de leurs origines...

Depuis 2005, le sculpteur Francis Sumégné collabore régulièrement aux cours d’arts plastiques et de philosophie du lycée.
Ce rendez-vous est l’occasion de faire le point avec les élèves sur leur perception de la tradition artistique locale.

Malgré leurs quotidiens « métissés », il semble qu’au fil du temps, les collégiens perdent lentement la connaissance de leurs origines…
Depuis 2005, le sculpteur Francis Sumégné collabore régulièrement aux cours d’arts plastiques et de philosophie du lycée.
Ce rendez-vous est l’occasion de faire le point avec les élèves sur leur perception de la tradition artistique locale.
Les échanges portent sur « les arts premiers », l’art contemporain et la compréhension de la pensée animiste, expériences qui permettent ainsi de tisser et reconstruire des liens oubliés…
En 2013, un projet pédagogique associant les arts et la philosophie naît. Celui-ci reçoit un soutien financier de l’AEFE pour réaliser une production audiovisuelle avec les élèves du niveau de troisième, le but étant de leur faire découvrir un plateau de « cinéma ».
Le tournage dure trois jours, une courte période pendant laquelle l’équipe technique travaille avec des élèves transformés en assistants enthousiastes et dévoués pour l’occasion…

Le film À l’école de Francis Sumégné est le premier film africain à avoir été sélectionné au prestigieux festival international du film sur l’art de Montréal, dans la section « Horizons », en 2015.
 

Les arts premiers à l'honneur

A l'école de Francis Sumégné